Christophe alias Rougauche ! Une surprise en haut du Menez Hom

Célèbre pour ses « à poil »… et même pour se mettre, tout simplement, à poil en haut des sommets (Tourmalet sur la French Divide 2017 et en haut du Menez Hom sur là Gravel tro breizh 2018), on ne présente plus Rougauche Totofe ! Un gars super attachant !

Voici sa mini interview.. Quelque chose me dit qu’il sera des nôtres en 2019.

—————————-
Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Bonjour,
Christophe Roujol alias Rougauche Totofe, 41 ans, marié à la formidable Delphine, 2 filles, Victoire, 5ans et Faustine 1 an.
Je suis mécanicien en machine forestière.

—————————-
Est-ce que tu avais déjà fait de telles épreuves avant la Gravel Tro Breizh ?

Avant ma GTB, j’ai effectué la célèbre French Divide en 2017 avec mon pote Dam Ien ainsi que quelques weekend de bikepacking autour de la maison.

—————————-
Quel vélo as-tu utilisé lors de la Gravel Tro Breizh 2018 ?

Mon vélo était un Kona Unit de 2013 monté en rohloff tout rigide.

—————————-
Quel équipement avais-tu pour le portage (sacoche bikepacking ou traditionnelle) ?

Pour mes sacoches, derrière une apidura de 17litres
Le reste des sacoches est fait main par mon épouse et moi…du sur mesure taillé dans des housses de roues…
Même mon bivy, je l’ai fait moi-même !
Un moyeu dynamo, un redresseur USB, une batterie auxiliaire et roule ma poule !

—————————-
Comment as-tu géré ton hébergement ?

L’hébergement est très facile pour moi, étant autonome, je dors à la belle étoile !

—————————-
Qu’est ce qui t’a marqué en Bretagne ?

Le temps ! On a eu un énorme soleil pendant tout le périple ! J’ai même réussi à attraper des coups de soleil !
La Bretagne est magnifique, ses plages, ses falaises…j’en ai pris plein les yeux…. j’y retourne en 2019 !

—————————-
Quel est ton plus beau souvenir sur cette Gravel Tro Breizh ?

Mon plus beau souvenir, c’est un matin après avoir passé la nuit sous un porche de bistrot avec 6 compères, leur demander qui voulait un café chaud, leurs têtes de me voir sortir mon réchaud à gaz pour faire un café à tout le monde…n est ce pas Nico Kiffer !

—————————-
Quelles erreurs as-tu faites ?

L’erreur que j’ai faite, c’est les prolongateurs… ils demandent un réglage de selle plus bas pour en profiter au maximum… je n’ai pas fait ce réglage, bilan… grosse tendinite le dernier jour, j’ai souffert !

—————————-
Un conseil à donner aux futurs participants ? ou à ceux qui hésitent ?

Allez y merde !… C’est beau, c’est chaleureux et on veut y retourner !

—————————-
Tes craintes avant l’épreuve ? Et quel bilan après ?

Ma crainte, c’était de ne pas arriver au bout de l’épreuve…
Je me suis moins entraîner que pour la FD, c’est plus tôt dans la saison et des changements professionnels m’ont mis le doute, mais la tête était prête à affronter la Bretagne, les jambes ont fait le reste…

Petite histoire, un matin, j’me lève à 5h30 de matin avec le mal au ventre…un Spasfon, et roule, mais mon estomac ne veut rien savoir…. À midi j avale mon repas mais rien à faire !!!!! Ça passe pas!
Sur le coup des 18h je m’arrête à un bar, commande une glace au chocolat, une coca bouteille, un Monaco et un Ricard…
Le bar-man me demande si je suis tout seul, je lui réponds que oui, j’avale ma glace, mon Monaco, met ma bouteille de coca dans mon sac , remet tout mon barda sur mon dos et ma tête et avale le Ricard sec sous les yeux affolé d’un client du bar et remonte sur mon vélo pour y pédaler jusqu’à 1h du matin!
Super souvenir !