Questions fréquemment posées

Est ce que la Gravel Tro Breizh est une course ?

Non, la Gravel Tro Breizh n’est pas une course, il n’y a aucun classement publié. Votre seul récompense, venir à bout du parcours en moins de 180h, pour valider votre brevet. Bien sur il y a toujours des personnes qui réalisent le meilleur temps, mais tous les finishers ont droit au même « prestige » : etre venu à bout du parcours.

Y a t’il un délai limite pour rejoindre l’arrivée ?

Pour être finisher de la Gravel Tro Breizh vous devez accomplir le parcours dans un délai maximum de 180h. Au delà l’organisation ne pourra valider votre brevet.

Est ce que je peux venir avec des potes pour effectuer l’épreuve ?

L’inscription à la Gravel Tro Breizh se fait uniquement en solo, vous devez être autonome et avoir votre propre matériel (de bivouac, de réparation .. etc… ). L’organisation n’interdit pas de venir en groupe de copains, d’amis ou famille. Mais attention, il est souvent difficile sur des épreuves longues distances de rouler toujours au même rythme. Les ennuis mécaniques, les différences physiques peuvent retarder votre progression en voulant rester tout le temps en groupe. Vous pourriez de ne pas pouvoir relier l’arrivée dans les temps.

Sur la Gravel Tro Breizh, on peut partir seul ou à plusieurs, mais le plus souvent on se retrouvera à rouler avec d’autres personnes qu’on ne connait pas forcement, et qui deviendront des amis.

ça veut dire quoi « sans assistance » ?

Le principe de la Gravel Tro Breizh : une épreuve en autonomie sans assistance extérieur. Aucune assistance n’est autorisée. Les participants sont autonomes, ni l’organisation ni famille ou connaissances ne peuvent leur porter assistance.

Vous devez être capable de vous débrouiller seul pour :

  • Trouver votre hébergement ou dormir
  • Vous ravitailler
  • Palier à des problèmes mécaniques
  • … etc…

Aucune assistance de la part de l’organisation n’est possible. De même il est interdit de profiter d’une assistance de la part de votre famille, amis ou connaissances.

Quel est le vélo idéal ?

Gardez bien en tête que l’épreuve se déroule sur tous types ( ! ) de terrains : de la route jusqu’à des chemins pouvant s’apparenter à du VTT. Aussi, les vélos route ainsi que certains gravel trop « routiers » sont donc inadaptés ! Vous devez cerner vos points forts et vos faiblesses pour faire votre choix : si un Gravel sera plus rapide qu’un VTT dans les portions roulantes, il sera aussi plus fatiguant et exigeant dans les portions techniques. Les vélos de type « monstercross » peuvent être un bon compromis.

Sachez toutefois que :

  • Nous préconisons des pneus cramponnés avec une section d’au moins 38/40c –
  • L’organisation effectue l’intégralité des reconnaissances en Gravel (en 700x42c)
  • Les VTT sont autorisés

Il n’y a donc pas de vélo idéal, selon les parties du parcours l’un ou l’autre sera avantagé.

Quel pneu et dans quelle section ?

Pour les vélos gravel, l’organisation recommande ne pas descendre sous une section de 700×38 / 700×40. Dans l’ideal un pneu cramponné en section de 700×42 qui présente un bon volume pour une bonne accroche et un confort sur les parties « cassantes » du parcours. Les pneus lisses ne sont pas recommandés. Des pneus en 650b peuvent être aussi une bonne alternative (volume confortable)

Pour les personnes souhaitant partir avec un VTT, un profil de pneu roulant avec une section de 29×2.0 semble un bon compromis

Le parcours est reconnu en gravel, avec une section de 700×42.

Quel braquet utiliser ?

La Bretagne n’est pas plate, même si les montées ne sont jamais longues les pourcentages peuvent être assez important. Le terrain peut être parfois physique et nécessite de bien choisir ses braquets. Ne partez pas avec des braquets trop important, n’oubliez pas que c’est une epreuve de bikepacking, bagagerie, affaires, nourriture et eau seront sur votre vélo.

Les reconnaissances sont effectuées avec un 40-32 et 11-42 (2×11) qui permet de passer partout sans forcer trop. En mono, un plateau de 34 ou 36 avec cassette 10-42 semble être les braquets adoptés par les adeptes du mono-plateau.

Et au niveau mécanique, à quoi je dois penser ?

Effectuer une telle distance sur des chemins, dans des conditions météo changeante est exigeant pour le matériel. Il est évident que les participants doivent partir avec un vélo parfaitement révisé. Les participants doivent être capable de palier au moindre soucis mécanique, ou se débrouiller pour trouver où réparer.

Le matériel même neuf ou révisé avant le départ souffrira forcement ( transmission, freins … etc… ). Partez donc avec un vélo parfaitement révisé, du matériel fiable et déjà testé et des connaissances pour vous dépanner en cas de problème.

Quel sont les types de chemins empruntés par le parcours ?

Les chemins bretons peuvent de par la nature du terrain être cassant et physique. L’organisation privilégie un parcours ludique en réservant des parties plus reposantes. Mix de petites routes, chemins larges et roulants et petits sentiers ludiques ,voir technique suivant votre niveau. Voila pourquoi l’organisation recommande de partir avec des pneus ayant un volume « confortable » pour ne pas subir le terrain. Le sol breton n’est pas tout lisse (granit oblige) et le réseau de ses chemins est essentiellement composés de sentier de randonnée et chemins d’exploitation agricole.

Prenez également en compte le dénivelé. Il n’y a pas de montées très longue en Bretagne, mais les pourcentages peuvent être important. La succession des montées peut être très physique et casse-pattes.

La Gravel Tro Breizh n’est pas pour autant une épreuve VTT, car l’ensemble des chemins empruntés par le parcours passe sans problème en vélo gravel (certes moins vite, mais avec plus de « fun » et d’agrément au niveau du pilotage).

Je suis débutant, est ce que c’est difficile ?

Oui on ne va pas le cacher, participer et venir à bout du parcours de la Gravel Tro Breizh nécessite une bonne préparation physique, un équipement choisi et testé avec soin. En s’engageant sur la Gravel Tro Breizh, vous devez être conscient des difficultés : progression en non stop, bivouac, longues journées de vélo, progression de nuit, terrain parfois accidenté … etc…

Il faut être capable d’enchaîner de longue journée de vélo, et de répéter l’effort pendant une semaine pour les moins rapide. Votre vélo sera « alourdi » par la bagagerie, la nourriture et l’eau. Entraînez vous donc en conséquence pour venir à bout de cette épreuve bikepacking.

Néanmoins de nombreux anciens participants, on débuté la longue distance et les épreuves de bikepacking avec la Gravel Tro Breizh.

Un seul mot donc : adopté une excellente préparation !

Est ce qu’on peut obtenir les traces GPS pour effectuer le parcours de son coté ?

Non, le parcours est tracé pour chaque édition, Reconnu pendant de nombreux mois. Un travail qui doit être recommencé chaque année, car le terrain et les chemins évoluent. L’organisation ne souhaite donc pas proposer les traces en dehors de l’épreuve en mai. Il serait en effet dommageable de tomber sur un chemin disparu sous la végétation alors que vous êtes en balade.

Si vous avez d’autre questions, n’hésitez pas à nous envoyer un mail, ou questionner les participants des précédentes éditions.